Le cœur nuragique de la Costa Smeralda

Musées à Ciel Ouvert

La Costa Smeralda est connue dans le monde entier pour ses plages paradisiaques, sa nature préservée et pour son glamour, mais beaucoup ne savent pas qu’à l’intérieur se cache un patrimoine culturel beaucoup plus profond qui recèle environ 6000 ans d’histoire.

Déjà au néolithique la première civilisation organisée préservée jusqu’à nos jours est née dans la commune d’Arzachena, connue sous le nom de «Culture d’Arzachena». C’était une civilisation agro-pastorale avec de fortes aptitudes pour le commerce, la navigation et l’observation et l’étude des étoiles.

Le Parc Archéologique de la commune comprend 8 sites disséminés dans la campagne Galluraise, témoignant de plusieurs millénaires d’histoire, du néolithique (V millénaire avant JC – 3000 avant JC) à la période finale de l’âge du bronze (II millénaire avant JC – 1800 / 900 avant JC).

Tempio di Malchittu

Bien que l’on ne sache pas à quelle divinité il était consacré, Malchittu était sans aucun doute un temple sacré ainsi que théâtre de cérémonies et de rituels, constitué comme un « mégaron » avec un atrium et une chambre rituelle. Le chemin menant au temple, qui domine la vallée, passe entre d’incroyables roches granitiques modelées par le typique mistral Gallurais.

21 minutes de Porto Cervo.

 

Tomba Moru

Le tombeau Moru est le résultat de l’une des premières restaurations de l’histoire. En fait il est né comme monument funéraire (allée couverte), puis transformé en « Tomba dei Giganti » (tombe construite à partir de pierres de dimensions extraordinaires enfoncèes dans la terre) à l’âge du bronze récent (1300-1000 avant JC), avec extension du monticule et de l’enceinte de pierres empalées dans le sol et ajout de l’exèdre (espace cérémoniel semi-circulaire à l’extérieur de l’entrée de la tombe).

17 minutes de Porto Cervo.

 

Nuraghe Albucciu

Le Nuraghe Albucciu est l’un des exemples les plus significatifs de « protonuraghe », ancêtres des nuraghi disposés en couloir, même si la couverture a été ensuite modifié sous la forme d’une tholos (tronc-ogival). Le complexe archéologique, situé à quelques dizaines de mètres du tombeau de Moru et du temple de Malchittu, comprend également les vestiges de cabanes circulaires faisant partie du village nuragique.

À 18 minutes de Porto Cervo.

Nuraghe La Prisgiona

La Prisgiona, perle de l’architecture nuragique qui domine la vallée de Capichera, est l’un des témoignages les plus fascinants de l’ingéniosité nuragique de l’île et l’un des plus structurés.
Il s’agit d’un complexe composé d’une forteresse, d’un vaste village d’environ 100 huttes (dont certaines doivent encore être exhumées), d’un puits pour l’approvisionnement en eau du village (toujours fonctionnant) et d’un monument funéraire à proximité (Coddu Ecchiu), une sorte de métropole pour la periode. Les différents types d’artefacts trouvés témoignent du fait qu’il s’agissait d’une civilisation dynamique et organisée, habile dans le commerce à grande échelle avec d’autres peuples de la Méditerranée, dans la transformation et la conservation des aliments et des boissons (les premières traces de la viticulture en Sardaigne datent en fait, à la période nuragique) et dans la fabrication. Chaque hutte était organisée pour remplir sa fonction en créant une structure sociale de premier plan dans la région.

24 minutes de Porto Cervo.

 

Tomba dei Giganti di Coddu ‘Ecchiu

La «Tomba dei Giganti» de Coddu ‘Ecchiu, remonte à une période très ancienne, vers 2500 av. Elle est née avec une fonction funéraire collective et sa particularité réside dans l’exèdre centrale d’environ 4 m de haut, aujourd’hui la plus haute retrouvée, ce qui fait de ce site l’un des monuments les plus évocateurs de la Sardaigne nuragique.

24 minutes de Porto Cervo.

 

Necropoli Li muri

La nécropole de Li Muri est un témoignage précieux de la culture préhistorique en Sardaigne car il représente le plus ancien site du parc nuragique d’Arzachena (datant de la fin du 5e millénaire avant JC), donnant des traces claires de la fervente activité néolithique sur l’île. La principale particularité réside dans la structure, unique sur l’île, formée de 4 cercles de pierre d’origine, un cinquième inséré à l’âge du bronze. Des structures similaires ont été trouvées dans des zones dispersées entre la Méditerranée et les Balkans, faisant de ce site l’un des principaux exemples de mégalisme européen.

À 28 minutes de Porto Cervo.

 

Tomba dei Giganti di Li Lolghi

Le tombeau des géants de Li Lolghi, situé sur un relief vallonné, peut être daté en deux phases différentes de l’âge du bronze, phase ancienne et phase intermédiaire. Il se compose d’une chambre sépulcrale de 27 mètres de long et d’une exèdre de 26 mètres.

27 minutes de Porto Cervo.

 

Fungo di Lu Monti Incappiddhatu

Ce site particulier se compose d’un énorme rocher de granit érodé par le vent pour créer un grand champignon. Les découvertes faites autour du rocher témoignent que depuis la préhistoire (environ 3500 avant AC) « le champignon » était fréquenté et utilisé comme abri contre la pluie.

21 minutes de Porto Cervo.

 

Voici les 8 sites conservés au cœur de la région de la Costa Smeralda.

La culture archéologique sarde est incroyablement développée, donnant à l’île un patrimoine historique unique au monde et d’une extrême importance.

«En Sardaigne, il suffit de s’allonger à côté des tombes des Géants pour libérer l’esprit et le corps des influences négatives» (Aristote).

M. C.