TAVOLARA | Le plus petit Royaume au monde

Tavolara, l’île dans l’île, terre de mythes et de légendes, particulièrement chère aux habitants des villes d’Olbia, San Teodoro et Loiri Porto San Paolo, dont elle forme un arrière-plan qui ne peut être confondu.

Située sur le côté Nord-Est de la Sardaigne, elle appartient à la commune d’Olbia, présente aussi sur le blason de la ville.

L’une des nombreuses légendes qui résonnent sur l’île de Tavolara depuis des millénaires, sans doute la plus ancienne, concerne sa forme unique. Un rocher de calcaire et granit, d’environ 6 km de long et 1 km de large qui, selon la mythologie classique, prend sa forme incomparable du navire donné en cadeau à Ulysse par les Phéaciens pour son rapatriement, le gouvernail faisant face à la pointe Est (appelée, justement, Punta Timone) et pétrifié par Poséidon en guise de punition, donnant ainsi naissance à l’île, aussi petite que débordante de secrets et de légendes.

Aujourd’hui, le côté Est accueille une base militaire N.A.T.O., pour cette raison non accessible aux visiteurs.

La pointe Ouest, en revanche, qui fait face à Loiri Porto San Paolo, s’appelle Spalmatore di terra, c’est là que les bateaux accostent et où vous pourrez profiter de toutes les attractions de l’île.

La présence de l’homme sur Tavolara, anciennement connue sous le nom d’île Hermea en l’honneur du Dieu protecteur des marchands et des voyageurs, est attestée depuis le néolithique, grâce à des découvertes archéologiques et des peintures de figures humaines stylisées découvertes sur les murs de la grotte du Pape (Grotta del Papa).

La présence de véritables établissements humains n’a été enregistrée qu’à partir du XVIIIe siècle, avec l’arrivée des colons génois et des pêcheurs de Ponza à la recherche de homards, jusqu’aux années 1960.

Vers la fin du XVIIIe siècle, Giuseppe Bertoleoni s’installe avec sa famille sur l’île, où il se consacre à l’élevage des chèvres typiques aux dents en or, en raison du type d’alimentation que les chèvres gardent sur l’île (en particulier de la consommation de helichrysum).

Lorsqu’en 1836 le roi de Sardaigne, Carlo Alberto di Savoia, arriva sur l’île à la recherche de terrains de chasse, il fut accueilli et hébergé pendant environ une semaine par Bertoleoni qui, lors de la présentation du roi de Sardaigne, s’introduisit comme « roi de Tavolara « .

À la fin de son séjour, Carlo Alberto a reconnu l’indépendance de l’île, donnant aux Bertoléoni un fief, mais sans reconnaître leur souveraineté.

Les Bertoleoni ont cependant transmis le noble titre de père en fils. En fait, il semble qu’à l’époque de Charles Ier de Tavolara, la reine Victoria d’Angleterre ait visité l’île, reconnaissant son règne. Il semble qu’une photo avec les souverains du plus petit royaume au monde soit toujours conservée dans une salle du palais de Buckingham, avec la légende « La famille royale de Tavolara, le plus petit royaume du monde ».

Les ancêtres et les membres de la famille royale qui vivaient sur l’île sont maintenant enterrés dans le cimetière de Tavolara, situé à Spalmatore di Terra.

Cette île enchanteresse, sauvage, mystérieuse et préservée fait partie de la zone marine protégée de Tavolara et Capo Coda Cavallo, qui comprend de nombreuses espèces protégées, telles que le dauphin au nez de bouteille, les tortues de mer, la célèbre posidonie océanique et beaucoup plus.

Dans de nombreuses zones de l’aire marine protégée, pour préserver l’écosystème unique de l’île, la baignade est interdite, uniquement autorisée dans les centres de plongée, d’où il est possible de visiter des endroits très suggestifs avec des fonds marins riches et peuplés.

D’autres activités à ne pas manquer sont sans aucun doute le trekking le long de sentiers dédiés, avec différents niveaux de difficulté, qui atteignent le sommet de l’île d’où vous pourrez profiter d’un panorama unique, ou l’exploration de la faune et de la flore, notamment en ce qui concerne l’observation des oiseaux, activité très animée et particulière sur l’île.

Mais cette île aux mille visages est connue non seulement pour ses nombreuses légendes et ses plages aux eaux cristallines, mais aussi pour le célèbre festival du film « Una notte in Italia », créé en 1991, qui attire chaque année de nombreux acteurs et réalisateurs nationaux et internationaux et un public de passionnés.

Un événement cinématographique à ne pas manquer, à apprécier sous les étoiles dans une atmosphère unique, dans l’un des endroits les plus évocateurs de la Méditerranée

Ce ne sont là que quelques-unes des innombrables particularités de cette île qui propose des activités pour tous les goûts, que vous soyez aventuriers, amateurs de détente au soleil et de bonne cuisine, ou familles à la recherche d’une nature préservée à explorer.

M. Carta