Essences et secrets du cœur de la Méditerranée

Lorsque la porte de l’avion s’ouvre, nous sommes toujours envahis par un arôme tout à fait unique et reconnaissable. L’air salé se mêle aux essences de romarin, d’hélichryse et de lentisque, murmurant « Bienvenue ».

La connexion olfactive qui se crée en Sardaigne est l’une des plus fortes que vous rencontrerez en nature.

En effet, le maquis méditerranéen est un système végétal qui a évolué au fil des millénaires, à travers de véritables stratégies de défense et de survie, qui lui ont permis de surmonter de nombreuses difficultés environnementales telles que la sécheresse, le vent, les incendies et les pâturages herbivores.

Les conditions que nous trouvons en Sardaigne, terre dure et généreuse, sont les meilleures qui puissent se trouver dans la nature pour garantir la qualité de cet ancien système végétal. Climat chaud et peu pluvieux avec une forte amplitude de température (qui dans les périodes les plus chaudes peut même atteindre 20°) et une nature en grande partie non contaminée, ces éléments tempèrent la végétation, concentrant sa sève (par conséquent arômes et propriétés) comme stratégie de défense, assurant la qualité de ces plantes aromatiques et médicinales.

Les plantes médicinales qui poussent à l’état sauvage sur l’île sont riches de significations et de propriétés, utilisées depuis l’Antiquité.

Nos connaissances actuelles dans le domaine des plantes médicinales, aromathérapeutiques et phytothérapeutiques découlent d’un savoir ancestral transmis de génération en génération grâce aux pouvoirs étonnants de ces herbes.

Parmi les plantes les plus communes de la flore méditerranéenne on trouve : Romarin, lentisque, lavande sauvage, laurier, fenouil, myrte et bien d’autres.

Mais révélons quelques secrets de ces parfums anciens.

ROMARIN:

Célèbre depuis l’Antiquité pour favoriser la digestion, stimuler le foie et la production de bile. Il agit en émulsionnant les graisses, en favorisant leur digestion, c’est pourquoi son utilisation en cuisine est typique, notamment dans les rôtis.

Mais dans la mémoire populaire ses utilisations sont nombreuses : du remède contre l’hypotension artérielle, au bain de bouche naturel pour garder les dents blanches et saines, au remède contre les cheveux cassants et gras.

La fantastique plage de la Costa Smeralda et son célèbre Hôtel homonyme « Romazzino » sont dédiés au romarin, « rumassinu » en Gallura.

Selon les Romains, cela améliorait la mémoire et la concentration dans les études, c’est pourquoi ils avaient l’habitude d’en avoir des brindilles sur les tables d’étude.

LENTISQUE :

L’huile de Lentisque est riche en acides gras essentiels, parfaite anti-transpiration.

Cela était également connu dans l’ancienne tradition populaire, lorsqu’elle était utilisée comme remède contre la transpiration excessive et comme déodorant, ajoutant même la décoction de ses feuilles au bain pour une action sur tout le corps.

Ses propriétés cicatrisantes et décongestionnantes étaient déjà connues des anciens.

Son utilisation pour les huiles de bain, les onguents et les crèmes anti-âge est encore très répandue.

LAVANDE SAUVAGE :

La lavande sauvage utilisée à la fois en usage interne et externe possède de puissantes propriétés relaxantes.

Dans de nombreuses zones de l’île, son infusion est utilisée comme remède contre la dépression et la fatigue.

MYRTE:

Dans l’imaginaire collectif, le myrte est la plante de la tradition sarde par excellence. Cela est certainement dû à la fameuse liqueur à base de baies ou de feuilles, symbole de l’après-déjeuner sarde.

En effet, dans la plus profonde tradition, le myrte est un symbole de pureté et d’amour, à tel point qu’il a été consacré à Vénus. On dit qu’il était utilisé pour combattre les humeurs et les pensées négatives.

En effet, ce sont des propriétés que l’on retrouve également suite à la consommation de sa délicieuse liqueur !

 

HÉLYCRISE :

Comment ne pas parler de l’hélichryse !

C’est certainement l’une des notes les plus caractéristiques du parfum des côtes sardes et aussi l’une des plus chères aux habitants de l’île.

Il était d’usage dans les temps anciens que les épouses sardes de marins en insèrent quelques brindilles dans les lettres pour leurs maris, partant pour terres lointaines,  en souvenir de l’odeur de leur terre.

Connue aussi comme immortelle, elle est capable de survivre dans les situations les plus inaccessibles et son parfum dure longtemps même si elle est coupée.

Elle possède des propriétés balsamiques extraordinaires, antibactériennes (utilisée dans l’antiquité pour asperger les femmes immédiatement après l’accouchement, avant les visites), anti-inflammatoires et relaxantes.

En Gallura, elle est le protagoniste de la traditionnelle fête de San Giovanni (24 juin, date de rédaction de cet article, nous en souhaitant un bon présage !). Utilisée pour allumer le feu au-dessus duquel des jeunes couples sautent en guise de porte-bonheur.

En conclusion, cet écosystème ancien, complexe et unique, qui a résisté pendant des millénaires forgé par le climat et le vent, mérite un profond respect. En retour, nous aurons des senteurs immortelles et sensuelles, venues tout droit du cœur de cette terre magique et que nous garderons à toujours dans les nôtres.

 

M. Carta